UNE PREMIÈRE MONDIALE POUR RECYCLER DES DATA CENTERS

UNE PREMIÈRE MONDIALE POUR RECYCLER DES DATA CENTERS

Une start-up lensoise pilote un programme de recherche inédit pour recycler les centres de données numériques (data centers) et récupérer les métaux stratégiques dont ils regorgent.

Il y a aujourd’hui 63 000 data centers en Europe, neuf millions dans le monde et rien n’est prévu pour les recycler. PHOTO ARCHIVES PASCAL BONNIERE

Il y a aujourd’hui 63 000 data centers en Europe, neuf millions dans le monde et rien n’est prévu pour les recycler. PHOTO ARCHIVES PASCAL BONNIERE – VDNPQR

C’est le programme Cedaci, pour «  l’écocircularité des data centers  » dans le monde, leur écoconception, savoir ce qu’ils deviendront une fois trop vieux. Ils sont neuf millions, 63 000 en Europe. Des machines complexes, stratégiques, forteresses de nos données numériques (1). Internet a besoin de ces centres de stockage et de transmission, nouveaux garants de la croissance économique mondiale et partout dans le monde, ils sont broyés, écrasés. Perdus avec la somme abyssale de leurs données.

Économie circulaire

C’est là que Naim Adibi intervient avec Weloop, la jeune société qu’il a fondé à Lens l’an passé, spécialiste de l’économie circulaire qui transforme les déchets des uns en ressources pour les autres par les recyclages. « Tous les grands fabricants de data centers ont d’abord parlé de la source d’énergie, renouvelable pour les armoires. Puis se sont intéressés à la consommation d’énergie. Aujourd’hui se pose la question cruciale de la fin de vie et donc d’un éventuel réemploi.  »

Le programme Cedaci est financé par des fonds européens (Interreg). Il est labellisé par le pôle de compétitivité Team2, basé à Loos-en-Gohelle mais de dimension nationale. Terra Nova Développement, basée à Armentières, a le savoir-faire pour récupérer les métaux statégiques des machines (tantale, puces électroniques, cuivre, aimants des disques durs etc.) en lien avec une université néerlandaise alors que celle de Londres travaille sur l’écoconception des centres de données afin de limiter au maximum l’impact environnemental dès leur conception. «  Nous avons les solutions pour effacer toutes les données pour rassurer les gestionnaires des machines  », explique Naim Adibi. Qui a conscience de générer les conditions d’un marché nouveau. Les data centers, c’est 300 % de croissance d’ici 2025, plus de 500 % cinq ans plus tard. OVH, l’un des leaders mondiaux du data dont le siège est à Roubaix, marque un intérêt…

(1) Un centre de données est un site physique sur lequel se trouvent regroupés des équipements constituants du système d’information de l’entreprise. Il peut être interne et/ou externe à l’entreprise, exploité ou non avec le soutien de prestataires.

GRSE
Duvigneaud
Sametal
Wilmet